47/52






















On passe un 1er décembre idyllique... Le petit déjeuner est un peu expédié, les biscuits du calendrier de l'avent font l'affaire, mangés debout collés à la vitre et quelques cuillerées chipées de mon fromage blanc aussi. Chaque flocon est scruté et contient son lot de cris enthousiastes. On est tous encore un peu en pyjama et moi je prépare des lasagnes aux carottes et à l'orange, en mettant bien de côté la plus pointue des carottes pour le nez du bonhomme de neige dont on parle depuis le réveil... Plus gros, plus grosLes mains sont vite rouges, s'ajoute à notre liste de choses-de-parents-indignes (assez longue quand on y pense, plutôt horrifiés) "nos enfants n'ont pas de gants". J'ai la laine et le patron pour des moufles mais elles avancent moins vite que le froid... le magasin va peut-être gagner sur ce coup là! Je fais des allers-retours dans la maison pour équiper Frosty au fil des suggestions, des marrons pour les yeux et les boutons de son manteau... et même un chapeau, un peu plus chic que le presse citron que j'avais suggéré! On écoute Barbra Streisand (oui, oui) et  s'ouvre une grande session emballage de cadeaux, du doré et du scotch à pois. 

Un petit de rab au cabinet pour un samedi et quelques temps après ma liste en main pour les Highland mussels de lundi avec les copains... dans un supermarché sans moules ni haddock fumé! Euh... ces minis moments où la vie sans poissonnier ou "vrai" (sic sic et re sic) magasin à moins de 45 minutes de route me fait grogner. N'empêche qu'ils ont de la crème de marrons et des kiwis bio. Et le vrai but de ce détour avant le retour très gai du samedi qui annonce toujours 2 jours et demi ensemble, c'est bien d'aller chercher le sapin... Oui, oui, celui ci, tout grand et un peu bleu. Effusions bis, après la neige, et 4 -puis 6 mains après la sieste d'Odilon- s'attellent à le décorer en racontant qui va bien avec qui... la lune et les étoiles, l'écureuil avec le lutin... et pas de guirlande? On n'est pas si d'accord sur le fait de l'installer sur un socle ou non, confronter nos noëls pour créer nos traditions à nous, c'est un peu notre 1er vrai noël en famille-pour-de-vrai-de-vrai. Les yeux baissés sur ma pâte à tarte je cache (un peu bêtement) mon émotion à tisser ces souvenirs qui sont bien l'oreiller de leur enfance. Je lui dis qu'un 12 avril il y a 5 ans et quelques j'écoutais cette chanson en préparant notre 1er dîner (et rencontre!) et que c'était bien gai de l'écouter maintenant, en cuisinant toujours, mais en regardant trois chéris faire le sapin en même temps... Les chemins en velours, tout ça, tout ça! Et forcément un chocolat chaud demain matin...
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrer

16 commentaires:

  1. Comme c'est doux tout ça! Vraiment décembre. Il est super Frosty! De beaux moments à mettre en banque pour nous faire sourire toute une vie.

    RépondreSupprimer
  2. Chez nous aussi, premier vrai noël qui se prépare et sous la neige s'il vous plaît. Je suis aussi de la team "parent indigne" : le seul petit de l'école qui n'a pas de moufles c'est le fils de la directrice. Hum hum.

    RépondreSupprimer
  3. La neige , c'est magique pour les enfants .
    Et le sapin qui embaume toute la maison , hmmm !

    RépondreSupprimer
  4. Olala oui tellement idyllique tout ça ! ça donne envie de se glisser sous le plaid à boire du chocolat chaud en sentant l'odeur du gâteau à la cannelle qui cuit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marion,
      Prem's pour la demande d'adoption , sorry !!!

      Supprimer
  5. ooooh la la , 5 ans !!
    Tourneboulée par un tourneboulant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 6 en avril! ça passe vite! en même temps c'est 6 ans bien remplis!

      Supprimer
  6. De la neige, quelle chance ! Ca fait vraiment décembre, ça !
    Bises virtuelles !

    RépondreSupprimer
  7. Oui on aurait pas pu être plus heureux! et ce matin 2 chevreuils qui gambadaient dans le jardin tout blanc! Scène idyllique bis!

    RépondreSupprimer
  8. Des chevreuils dans votre jardin ???
    Les enfants devaient être ravis .
    Mais comment ont-ils pu rentrer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est plus excitant que les habituels écureuils! On est accolé à des bois tout autour de la maison et du jardin alors "enjamber" une vague clôture ça a du être facile pour eux!

      Supprimer
  9. Dans ce cas , attention à Flanelle . Que ça ne lui donne pas des idées de partir en sens inverse , par là où les chevreuils sont rentrés .

    RépondreSupprimer
  10. Tes petits gars sont chaque jour plus beaux, c'est fou. Tes photos sont aussi douces et chaleureuses que tes mots. Elle est bien jolie votre vie à tous les 4.

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com