Tricot #8










Ça n'est que deux petits jours alors je me dis autant en profiter. La route piquait vraiment, pluie et renards, c'était trop pour des yeux de tout petit matin. A la radio le patron du Medef et mes dents qui raclotent. "Il est en vraiment à droite quand même, votre potentiel successeur, non?" "Oui, non, bah normal en fait!". Le normal qui le serait pas pour tout le monde. Il faudrait que je range mieux les tiroirs (mentaux!), parce que là c'est tout en même temps et ça ne marche pas bien: ce que je projette pour fêter l'automne, leurs anniversaires pas bien longtemps après, nos petits ateliers, le matériel à créer pour appliquer vite cette formation avant que ça devienne brumeux. Et ce qu'on va manger, optionnellement, juste pour remplir ce coin de tiroir-de-tête qui pourrait être encore libre. 

En profiter je n'ai pas bien réussi, je ne savais pas trop ce qui m'aurait fait plaisir. Je suis allée chercher de la laine pour notre soleil de cérémonie d'anniversaire, de quoi gâter une petite copine des garçons, et même de quoi faire un écureuil d'anniversaire à Odilon. J'ai pris des boutons qui racontent l'histoire du petit chaperon rouge, je pourrais crocheter un col Claudine sur lesquels les coudre en plus peut-être? Je profite d'avoir à gâter une petite fille. Après j'erre un peu, pas envie de chercher un endroit chouette où manger alors je finis dans une supérette d'où je repars avec des crevettes (il est allergique alors je profite de ma solitude) et des tomates cerises. Pendant qu'on se racontait les journées tout à l'heure il a fait tomber le téléphone dans le bain alors on ne peut même plus se dire comment les dîners se sont passés. J'aurai voulu lui demander s'ils avaient fini le minestrone et quels livres ils ont lu avant de dormir. Tant pis, les couronnes au crochet pour les fêtes avanceront. Je suis surprise de savoir toujours crocheter, depuis le temps que je n'en avais plus fait.

Point tricot, et ma résolution des 17 tricots en 2017... voici le numéro 8 (brr on serait pas en septembre, dis? Va falloir que les aiguilles cliquètent!) une baby blanket (la Umaro) que j'avais dans mes envies depuis longtemps. Elle est pour un bébé qu'on espère fort fort fort, pas chez nous, chez une personne très étoilée. Je me suis dis que s'il atterrissait dans ce petit cocon doux, il serait d'autant plus pressé. Un porte-bonheur, un peu, et beaucoup d'amour dans chaque maille. Il a pris du bacon au marché fermier auquel ils sont allés tous les trois pendant que je périplais pour revenir de Strasbourg. Je crois qu'on s'en servira pour faire des carbonara de courgettes, il nous faut devenir un peu plus imaginatif maintenant pour continuer à écouler le stock avec le sourire! 

9 commentaires:

  1. tout ça en 2 jours solo??? wouhaouu respect ;-) et puis ça fait du bien aussi d'aller respirer l'air ailleurs quand ce n'est pas trop long?! J'ai vu sur IG qu'il s'agissait d'une formation Montessori? tu proposes ces activités à tes petiots aussi? perso, j'suis pas fan de Montessori à la maison (même si j'ai suivi une formation et tout et tout), j'ai tjs l'impression que c'est un peu inutile pour des enfants qui n'ont pas de difficultés d'apprentissages...je me trompe peut-être :-)

    En tout cas, ton métier intéresse tjs ma fille (et moi aussi mais ce sera pour une autre vie ;-)), affaire à suivre, j'attends le stage de 3ème l'année prochaine pour qu'elle ait l'occasion de se faire une idée plus précise!

    lolabelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est pro et boulot! En fait plus je m'approprie le truc plus j'ai l'impression que beaucoup des activités en vie pratique et sensorielle sont plus adaptés aux enfants "en lacune" socio/milieu-ou à cause d'un handicap etc, parce que dans une vie bien remplie et stimulante, les enfants vont vivre ces expériences là de toute façon. Pépin et Odilon ne sont pas passionnés par les plateaux de transvasements, cruche etc, parce qu'"en vrai" c'est plus chouette je pense, mais au travail en revanche c'est super nécessaire et difficile, avec des enfants qui sont un peu hypo stimulés etc. En revanche pour ce qui est du langage écrit et des maths je pense que c'est pour tout le monde indifféremment, je trouve le matériel en maths notamment absolument bluffant!
      Chouette pour ta fille, après elle aura peut être du mal à trouver un stage parce qu'avec le secret médical on n'est pas censé recevoir des stagiaires non-orthos, mais au moins en rencontrer un/une pour parler du métier!

      Supprimer
  2. Le crochet , c'est comme le vélo , ça ne s'oublie pas ?
    Une de mes tantes m'avait appris il y a très longtemps , dans mon enfance .
    Je ne pense pas que je saurais m'y remettre toute seule .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on dirait que c'est vrai car en effet c'est revenu!!

      Supprimer
  3. Ah, c'est bien les cocons moelleux pour les bébés qu'on espère fortfortfort, toutes les douceurs, ça aide à patienter et à faire arriver... Nous en savons quelque chose ;-)

    RépondreSupprimer
  4. C'est pas bien grave si tu n'arrives pas à 17 tricots dans l'année !
    Entre tes 2 jeunes enfants et ton travail , il me semble que tu es bien occupée .
    Même si j'ai bien compris que le tricot est un plaisir pour toi .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est vrai tu as raison, un peu d'auto-empathie ne fait pas de mal!!

      Supprimer
  5. Ce pull a l'air parfaitement parfait ! Et ton post sent l'automne (malgré le stock de courgettes !), il m'y fait entrer en douceur. :-*

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com