36 & 37/52 et tricots #9 et 10!












Autour de la table dans la grande pièce claire il nous dit qu'à sa dernière inspection, quelques mois avant la retraite, il s'est fait mal noté car il "s'occupait trop des enfants, et pas assez des élèves". Si c'est pas un beau slogan ça. Dans leur jardin on pouvait, si on en avait le courage, compter une trentaine de variétés de menthe différentes. La sauge s'y repique toute seule et mon sac en tissus se remplit au fur et à mesure des allées. Du basilic violet dont je n'ai jamais senti l'odeur presque anisée, le pesto en sera rigolo. Puis un grand pochon pour des tisanes un peu dorées, basilic citronné, mélisse, verveine et d'autres perlimpinpettes oubliées. Le matin, à côté de ma tasse, ça devient un peu ridicule, les petites gélules et les demi-comprimés. Le fer, les huiles machin, les jours magnésium, oh et puis un peu de valériane tiens, et les ronds verts pour les cheveux. Petits doudous pour tenter de compenser les trous côté assiette et sommeil... Je sais que ce serait rendu inutile assez facilement, mais, mais, mais. Et donc, petite illumination, troquer mes litres de thé contre de la tisane, côté taux de fer et sommeil, peut-être que... Fin de la gazette côté carcasse à la traîne. 

Un soir je prends l'annulation des deux derniers rendez-vous comme un vrai petit miracle, j'ai envie de sablés chauds et d'installer les tapis en haut. On dirait de gros pulls et à peine déroulés les garçons enlèvent leurs chaussettes (et peu après leurs pantalons!) pour mieux être dans le tout doux. Les files de cubes et de voitures s'organisent, ça y est le radeau à histoires est investi. Souvenirs sous les mains, leur version de mon canapé vert d'enfance peut-être. Leur chambre est bien à eux maintenant et c'est une petite étape de plus dans la pile de crêpes que c'est de grandir. Une autre fin d'après-midi c'est presque tout de suite le soir. Il est à genoux et le salon y gagne des plinthes. Oh la la ça fait maison! Il a une énième excuse pour faire des frites mais moi j'aurais envie de quelque chose qui mijoterait. Aller-retour au jardin, leur petit seau rouge avec moi, des tomates et même cette aubergine qu'on regardait yeux bés depuis qu'elle avait décidé de pousser. Je saute les pommes de terre, c'est un bon compromis non? Les garçons se font nourrir comme des oisillons, les mains fort occupées par des bateaux en devenir. 

J'essaie aussi de solder des choses, vaguement. Mais le compagnon de ma mère ne me rappelle jamais, et la lettre que j'assemble en pensées pour sa meilleure amie ne se concrétise pas encore. Bientôt dix ans et même pas l'ébauche d'un apaisement, quelle huile essentielle on est censé mettre sur ça? A moins que ça ne soit une tisane. Les petits murs s'effritent, quand même, je me remets dans les oreilles ces chansons de Bjork qui sonnaient jusqu'à maintenant comme de trop mauvais souvenirs. Les couronnes d'anniversaire sont tricotées, je pensais qu'il manquait la grand-mère dans ces boutons de Chaperon Rouge, mais non, elle est dans le ventre du loup! Evidemment! Une soirée au goût de polar "nordique" pas terrible et d'une bouillotte trop chaude, ça donnerait envie de draps en flanelle pour adoucir tout ça. Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs, chaque plaisir en son temps...

18 commentaires:

  1. Quelle jolie déco d'automne !

    RépondreSupprimer
  2. Cette douceur que tu nous transmets... Elle a raison Anaïs, t'es la méyeur !

    RépondreSupprimer
  3. Dix ans, c'est fou, je me souviens de Mamzelle Lobster et de tes posts de l'époque. Le temps passe si vite, c'est affolant. As-tu essayé une dose d'arnica 30ch. Mon homéo dit qu'à cette dilution, Arnica est la serpillière de l'âme. Cheers et bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est fou! moi aussi je me souviens des aventures de mademoiselle Lobster presque depuis le tout début.A le méchant , le chat,Flanelle, le permis de conduire, etc.....Le ton original et l'écriture douce étaient déjà là. C'est rigolo , c'est comme si nous avions un peu grandi ensemble, non, comme de lointaines cousines? '

      Supprimer
    2. Un beau jour je suis arrivée ici . Le hasard des clics .
      J'ai trouvé que ça me rappelait quelqu'un .
      Et petit à petit j'ai reconnu Mademoiselle L.

      Supprimer
    3. Oui, comme le dit Agathe, c'est un peu çà les blogs, une sorte de famille choisie! Les copines (virtuelles mais quand même, ces échanges sont souvent forts), les moments paroxystiques partagés ou co-supportés, les petites cousines. Et les rencontres dans la vraie vie valident quelquefois tout ceci!

      Supprimer
    4. Oh je vais essayer merci beaucoup Lorenzo! Je file à la pharmacie en sortant...
      Et merci les amies de longue date!

      Supprimer
  4. Est ce que tu crois que l'inspecteur était au courant que les élèves étaient VRAIMENT des enfants? ;)

    RépondreSupprimer
  5. Mais qu'ils sont beaux tes garçons !! Ils ont un charme infini! Et bravo pour tes créations automnales, quel talent! Ce qu'on voit de ta maison est si comfy !!
    Moi aussi , beaucoup de petites pilules sur mon bureau: Curcuma, chardon Marie, ortie, Omega et huile de Tea-tree etc...l'espoir d'échapper à la fatigue récurrente et aux rhumes interminables de l'hiver dernier qui m'avaient laissée sur le carreau .
    Et puis c'est drôle que tu parles de Bjork car ce week end , une copine de copine a dit lors d'une conversation "oh , moi, je n'ai jamais aimé la musique de Bjork !" et je me suis dit "tiens c'est intéressant car dans les années 90/2000 qui aurait eu le courage de dire qu'il n'aimait pas Bjork?"!!
    J'adore le papier peint (?) oiseaux ! c'est quoi Cole and son?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu le prends comment. le tea tree? Ma sage-femme m'a dit 2 gouttes sur un comprimé neutre, et toi?
      C'est le papier peint de Nathalie Lété pour je sais plus qui!

      Supprimer
    2. Dans ma tisane (moi aussi le thé sur le ralentisseur because le fer s'en va)
      Une copine s'en met sur la plante du pied. (Diluée dans de l'huile d'amande douce.

      Supprimer
  6. tu es douce à lire...............
    si seulement la vie l 'est, douce..........
    tu me rappelles cet autre temps..

    RépondreSupprimer
  7. C'est du pudding sur la 5ème photo ?
    Je n'en avais jamais vu joliment décoré comme ça .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un gâteau chocolat marrons, la recette c'est celle ci (sans le honeycomb au dessus), c'était vraiment YUM!! https://www.jamieoliver.com/recipes/chocolate-recipes/chocolate-truffle-chestnut-torte-with-honeycomb/

      Supprimer
  8. De bien jolis partages automnaux ! Bon courage pour cette blessure d'âme...

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com