32/52


"Reprise" on dit mais ça sonne moche et plutôt pâteux. Retrouvailles? On avait oublié que la terrasse était aussi gondolée. La glycine a pris ses aises, comme les rosiers et les pissenlits d'ailleurs. Je pense aux idées pour réaménager un endroit, il me faudrait déplacer 24 fraisiers... oui mais maintenant l'idée est là alors, il n'y a plus qu'à. En allant chercher des petites granules spéciale ouste les souris qui ont profité de notre absence pour s'installer (et notamment pour manger absolument tous mes pots de crème et d'huiles etc?!) je me suis consolée avec un nouveau groseillier. J'ai pris aussi des gants, même pas jolis, mais toujours plus que mes ongles tout noirs maladroitement cachés dans les poches face aux patients! Même brossée la terre me colle à la peau, si on veut le dire pas subtilement.

Enormes courgettes sous les feuilles qui piquent. On commence la grande saison des courgettes à toutes les sauces, classiquement avec des courgettes farcies. Certains ne mangent que la farce, d'autres que la courgette, et moi un midi sur les genoux les deux. En spaghettis, crues c'est joli et bon, pour changer j'y ai mis des câpres la dernière fois, mais je n'avais plus de jus de citron. Un soir personne ne mange, les biberons ne font même pas leur office pourtant j'y avais mis du miel et où est la pipette de doliprane mince? On se couche tard et mes doigts sentent trop fort l'huile essentielle de menthe poivrée. Toute la maison en émane d'ailleurs, paraît que ça pique le nez des souris et que ça leur dit que l'herbe est plus verte ailleurs... brr. Gros remue-ménage et guettage de bruits dans la nuit, les tartines le lendemain étaient un peu floues. 

Je reprends les feuilles de tous les possibles, sur le bureau blanc que je partage. Des dates, un compte à rebours, des essais d'emplois du temps quand le bureau sera à la maison, les proportions de gâteau de courgettes au curcuma. Ces petits carrés qui font faire ouf quand on les coche: les trucs de compta, l'irm à caser, les papiers à renvoyer pour les subventions des travaux. L'appareil photo est à réparer aussi, c'est un peu frustrant. Les envies de livres (ces histoires d'intestin-cerveau ça intrigue non?), et mois par mois ce qui pourrait se vivre avec Pépin à la maison-pas-école-moi. On fait un feu, le soir, pour le plaisir de penser à ce qui va suivre, et tu crois qu'il y aura autant de noisettes? 

15 commentaires:

  1. Bon retour dans le cocon parfois piquant du quotidien et des petits et grands projets.

    RépondreSupprimer
  2. Cela fait plaisir de te relire .
    J'adore les courgettes . Mais je n'ai jamais essayé crues .

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas spécialiste en huiles essentielles . Je sais juste qu'il faut faire très attention avec de jeunes enfants .

    RépondreSupprimer
  4. Le livre de Giulia Enders n'a quasiment pas quitté la liste des meilleures ventes depuis sa parution en France . Preuve que le sujet - pas facile et plutôt tabou - intéresse beaucoup de monde .

    RépondreSupprimer
  5. que ça sent bon ton retour, et moi aussi ce livre me tente énormément. Que j'ai hâte d'être dans mon nouveau chez moi aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bientôt! Oui il est pas en poche dommage!

      Supprimer
  6. Bonne reprise alors...ah mon dieu, bientôt mon tour et non, non, non, je n'en ai pas du tout envie!!! Plus trop l'idée d'un home schooling ou un schooling que j'avais jadis, pas vraiment cette envie là pour mes enfants mais quand même, les levers à 7h pour eux, 6h pour moi, les "vite, vite, vite" le matin et le soir à ne se voir que quelques heures/jour entre devoirs, douches et repas...mais pourquoi on s'inflige ça :smileyquifermelesyeux:
    pas trouvé le bon équilibre, je ne sais même pas s'il existe...
    et sinon, ah quand des photos de ton jardin? ;-)

    lolabelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'infliger c'est le mot oui, on est sûrement extrêmes (ou très censés?!) mais ça nous paraît totalement inconcevables. Cette idée qu'on vit pour subir plutôt que choisir. Après on s'est mis dans une vie avec des paramètres qui nous permettent beaucoup de "tout est possible".

      Supprimer
  7. Bon retour! Attention Clemence avec l'HE de menthe poivrée, neuro toxique pour les petits...

    RépondreSupprimer
  8. J'en mets des cotons imbibés dans les tiroirs, ça devrait aller non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme ça ça devrait aller. Surtout pas de diffusion et flacon bien rangé. J'utilise beaucoup les HE, mais la menthe poivrée est une de celles que je me suis interdites quand mes garçons étaient petits. Alors que la menthe feuille est si bienfaisante... Dans tes tiroirs tu peux mettre de la lavande et disposer un peu partout des branches de Laurier, les souris détestent.

      Supprimer
  9. Courgettes aigre-doux curry conservées dans vinaigre pour accompagner les raclettes d'hiver :o)
    Caroline

    RépondreSupprimer
  10. quels jolis mots tu as, comme d'ordinaire... Bon courage pour toutes les "remises en route" du retour !Anne

    RépondreSupprimer
  11. Je me sens toujours dans un cocon quand je te lis, quel plaisir !

    RépondreSupprimer
  12. Joyeuses courgettes! Les deux frigos en sont pleins, et les plans sont toujours aussi généreux... en beignets c'est pas mal aussi ;)

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com