On change d'endroit et sur la route ce sont les couleurs qui nous sont maintenant familières, et des tâches de pourpre qu'on n'avait pas encore vues. Premières vaches et toujours ces champs de moutons. On s'arrête souvent parce que c'est irrésistible, les garçons ne dorment plus en voiture, en perdre une miette ce serait dommage doivent-ils se dire! Ils guettent le moindre bateau, et l'eau n'est jamais loin ici c'est sûr. De nouveaux mots s'ajoutent à nos journées, tout devient cascade et fougères

Je ne conduis pas, je rêvasse à gauche, à droite. Je fais des listes qui s'essoufflent vite, je me dis je suis bonne à...et je creuse:  passer aux feux oranges sans ciller, à oublier les dates et les lieux. Les noms aussi. A passer d'une chanson pour rire à une chanson uber symbolique, à cueillir LA fleur qui rendra Odilon heureux pendant toute une promenade; A tourner une phrase negative en une affirmation positive. A rendre cosy le moindre morceaux de moquette. Et voilà au bout de cet énième virage je n'avais plus rien sous le coude. Je n'ai pas osé profité de la descente de cette montagne pour penser aux "pas bonnes", et de toute façon on a dit que les phrases négatives sentaient le pull qui gratte alors. 

Ce soir c'est moi qui faisait la cuisine, j'avais envie de ce grand temps toute seule à découper, râper, goûter. La bande-son c'était Al Stewart et c'était bien. J'avais envie qu'ils goûtent notre pizza aux carottes rôties super bonne... d'habitude. Un goût d'épisode de Top chef où celui qui stresse gâche tout. Ici j'ai fait cuire la pâte sur un papier d'alu qui a comme fusionné avec à la cuisson, moments magiques à gratter les petits bouts argentés sous les parts, aspect atroce dans les assiettes! La honte, un peu. Je ne sais pas quelle recette je vais dégainer pour rattraper ça, s'ils me laissent retoucher au four... Le risotto poires, noix, gorgonzola pourrait leur effacer la mémoire peut-être, même si ça n'est pas vraiment de saison...

3 commentaires:

  1. alors là, tout de suite, grâce aux paysages superbes qui me font drôlement envie et au risotto aux poires, gorgonzola et noix que je me garde pour le petit automne douillet qui viendra peut-être un jour enfin mais, surtout, surtout à cause des 38 degrés que l'on a ici avec vent très sec en plus, je me joindrais très très volontiers à vous!!!

    bonnes vacances mais je crois qu'elles le sont
    lolabelle

    RépondreSupprimer
  2. Que ces paysages sont beaux !
    J'en découvre des choses en venant te lire !Je n'avais jamais entendu parler de pizza aux carottes rôties .
    C'est toujours rageant de louper un plat que l'on réussit habituellement .
    Je suis sûre que ton risotto sera une réussite .

    RépondreSupprimer
  3. Oh lala Eilan Donan Castle ? et le pont pour Skye … merci de m'emmener un peu avec toi, c'est si bon, moi qui rêvait d'y retourner ce mois d'aout et qui ne partira avec mes petits loups qu'à deux heures de route de chez moi finalement… faute de grande ado en pleine tourmente de la vie et d'autres évènements tout aussi douloureux… Ah, la vie parfois, c'est pas si facile… de doux bisous de nos montagnes...

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com