A la radio il y a forcément une chanson à chantonner. La route est parsemée de là, là, là, regarde! Un peu le bout du monde, mais d'une façon joyeuse. Un immense pull en jacquard douillet, parsemé de petits pois blancs et noir, les moutons qui nous tolèrent sans forcément tourner la tête. Des torrents en cerise sur le gâteau, car on n'aurait même oser en imaginer, c'était déjà parfait comme ça. Au bout du chemin, le château que j'avais réclamé en jouant les fans, Balmoral (la reine, et tous les autres d'ailleurs, y passent l'été). Will it be Versailles like? Non, bon, pas vraiment. Les roses étaient belles, et l'écureuil qui nous a accueilli très agréable à regarder. On y a fait un pique-nique, les bancs encore un peu mouillés, des petits pains avec du thon et du concombre. Le thé était trop brûlant, comme toujours. François a trouvé le carrot cake de la reine moins bon que le mien, ce qui m'a fait plus sourire qu'une demande en mariage (ou presque, je n'ai vécu qu'une des deux options). Les enfants ont été appelés les petites princesses, mais ont surtout filé sous la Bentley qui traînait par là, oups. 

En buvant un gin, eux pas moi, on a regardé les cartes dépliées. Je demandais et là c'est comment? et comment est-ce qu'ils parlent? Autant pour amuser ma tante qui adore sauter d'un accent à un autre que pour être bercée par de nouveaux sons. J'ai eu le droit d'ajouter des graines de lin au coleslaw, et Odilon a fini les baked beans. Ils commencent tous les deux à le dire et c'est tout à fait fondant. Demain matin les crêpes remplaceront les toasts, la pâte repose au frigo. Bribes par bribes, j'ajoute des petites couches à l'histoire, tante Iza devant l'île d'Orkney, le nom du labrador de ma grand-mère, les frères et soeurs australiens... Les canapés sont larges et moelleux, et le même livre peut y être raconté plusieurs fois de suite. Ils entendent nos rimes en faisant bouillir la théière. On entend presque le bonheur rebondir d'un mur à un autre.

5 commentaires:

  1. Ca sent bon le bonheur !

    RépondreSupprimer
  2. C'est bon pour le moral , c'est bon bon !
    lol

    RépondreSupprimer
  3. Oh oui le bonheur ! Qu'il est doux à lire ce récit de vacances !!

    RépondreSupprimer
  4. Hihi, un château "Bas-le-moral", vous avez dû le lui remonter avec votre visite!

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com