#14



Je savoure cette petite âme libre qui devient câline peu à peu, ces moments cou à cou qui s'allongent, les bisous appelés alors que les joues ne sont même pas encore réveillées et encore roses et chaudes de sommeil. Un cadeau encore, et la tour des bonheurs touche presque le ciel. Pâques en avance, on triche, mais c'est pour avoir la joie de voir quatre paires de pattes s'agiter dans le jardin. Le "vrai" dimanche on sera à l'ouest, on fera sûrement un bis, mais pas dans notre forêt alors... Les tulipes sont guettées, les fraises des bois sont confondues avec des orties, et les oeufs d'escargots inspirent des expériences biologiques. 

Au boulot je bois du thé en sachet, un "cerise griotte" qui tient mal ses promesses, de plus tour à tour brûlant ou tiède. Jamais comme il faut en tout cas. On me dit je sais que vous n'êtes pas psychologue mais... et entre deux portes, souvent, je ne sais pas pourquoi je vous dis tout ça, mais bon! J'aimerais parfois avoir une étiquette plus vaste sur le front, mais réparer ou consolider le langage c'est déjà une porte ouverte à beaucoup de libertés. Les trous et les fictions de france culture, ou les coups de fil aux amies qui s'inventent un peu mamans, un peu, un tout petit peu. 

Je cueille des pissenlits dans le jardin, et j'ai une bien joyeuse main d'oeuvre avec moi. C'est pour en faire du miel, et Odilon y rajouterait bien des primevères. On fait cuire la potion pour obtenir un joli élixir doré. Les pots brûlants et vite retournés, quand ils ne seront plus que tièdes étiquetés, et offerts avec malice. Je lui raconte des envies d'attirail en lui demandant ça fait pas un peu fausse rebelle? J'entends vaguement un mmh si un peu. Lui ne veut toujours pas porter un anneau à l'oreille alors que c'est mon rêve absolu, et les arguments les plus farfelus n'y font rien. Rha... C'est 5 ans aujourd'hui depuis le premier dîner chez moi, les mille plats qui n'étaient pas prêts, ma jupe turquoise, mon chien tout propre, et la bouteille de gin bio, aussi. Je devrai peut-être aller en chercher, en quittant? On a parlé fête de mousse au chocolat et carnets de Mr Manatane. C'est aussi le début des vacances, ouf et joie!
EnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrer

8 commentaires:

  1. oooh 5ans déjà ..rose aux joues et tête qui tourne....
    Tu es si belle sur la photo...

    RépondreSupprimer
  2. Quel programme ! 5 ans, ça semble une éternité, mais finalement... Je vais profiter de mes vacances (vendredi soir...) pour tenter le miel de pissenlit aussi, tu me fais envie.
    Bises les gourmands :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non moi ça me paraît tout petit! Mais bien rempli...
      tu me diras comment tourne le tien!

      Supprimer
  3. On attend les pissenlits chez nous mais la neige a finalement fondue! Vive les expériences biologiques pour les petits et les grands!

    RépondreSupprimer
  4. Très jolis tous les deux ! 5 ans, ça commence à faire... Vous fêterez ça dignement !
    Le passage sur la boucle d'oreille m'a fait rire : chez moi non plus, il ne veut pas en entendre parler (il trouve que sur lui ça fait premier communiant enrôlé dans un gang de biker)?

    RépondreSupprimer
  5. Et ce deuxième paragraphe que je trouve si vrai...
    Je crois tout simplement que la bienveillance appelle la parole de l'autre Et nul besoin d'étiquette bien précise pour ça ;-)
    Doux week-end clémence

    RépondreSupprimer
  6. Ca, c'est un mot rien que pour le sourire, pas un seul nuage ! Et quelles bonnes têtes vous avez tous, ça fait plaisir !

    RépondreSupprimer
  7. Oh comment on fait du miel de pissenlit ?

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com