#8





Ou quand un pull en plein blocage semble faire un douillet tapis... J'entendais prononcer "tout doux tout doux" accompagnés de gloussements et voilà ce que j'ai trouvé... Coquins suprêmes! 

A table devant les pancakes du dimanche on se dit nos représentations parentales fantasmées. Lui n'en a pas vraiment, il se trouve un peu incasable, lui l'homme au foyer, et pourtant ça fait écho à nos histoires d'enfance, des deux côtés. Pour moi il y a un peu d'une image de tablier vichy cousu au corps, la maman les mains jamais sèches, avec soit de la terre soit de la pâte à tarte sous les ongles. D'ailleurs il faut absolument que je me couse un tablier, quelque chose en lin bleu ou gris que j'oublierai d'enlever tant il serait moi. Avec des poches, des grandes poches. Dedans il s'y trouverait les coquilles d'escargot que ramassent Pépin, un sécateur, et dans une prochaine vie des mouchoirs, mais en vrai je n'en ai jamais (les petits patients sont toujours outrés de se moucher dans du papier toilette au bureau!). 

D'ailleurs à côté ça s'agite toujours, là on en est à la rampe en béton devant, tout comme il faut pour être aux normes, je suis contente. On rigole ou on sourit devant les devis de fenêtres et de porte, et on en profite pour projeter une porte d'entrée toute vitrée, vive la lumière et la vue sur le jardin, presque du lit. Lundi prochain je serai à la mairie pour suggérer des places de parking devant, on verra bien mes talents de négociatrices alors! En tout cas il y aura de la lumière, et un peu anachroniquement je pense déjà aux plantes derrière la fenêtre de la salle d'attente. Moi j'aurai vu sur le potager, veiller sur des patients et des légumes à la fois, la vie rêvée quand même.

Les semis poussent et les après-midis jardinage (défrichage, un peu, surtout) font un peu printemps, mais le soir et dans le bain mes lectures sont encore enneigées. Une trilogie norvégienne, d'Anne B.Radge, dont le 2ème tome me déçoit un peu, tout redondant qu'il est. N'empêche qu'on parle neige et café et c'est réconfortant comme mon auto-ordonnance l'exige. Combinée à l'huile de coco et l'huile essentielle de géranium, les pieds sur une bouillotte un peu trop chaude, la routine du soir est un doux bercement régulier. Sur les aiguilles du douillet aussi, d'un rose un peu fleur séchée, maintenant que le pull-masterpiece n'attend plus que d'être sec pour être présenté au monde en grandes pompes (sic!). La rentrée n'en a vraiment pas le goût.
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

10 commentaires:

  1. Je le connais ce tablier, j'ai le même dans la maison du Sud où je passe mes vacances ! (Enfin, "j'ai", en fait c'est celui de ma grand-mère que je lui pique quand je cuisine). En lin bleu, avec des poches et qu'on oublie d'enlever quand on a fini de cuisiner, oui je crois que c'est bien celui-là !
    PS : Quand je vois tes deux blonds complices, je me dis que je ne vous imagine qu'avec des petit(e)s blond(e)s de plus (ou brun, ou roux, ça ira très bien aussi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah génial, tu le prendras en photo la prochaine fois que je m'en inspire!
      Hihi et tu sais mon "chiffre idéal" c'est 5 enfants, et toute façon tant qu'on n'a pas un petit roux on continue : ))) Avec François je maximisais pourtant mes chances mais c'est le blond qui gagne pour l'instant!

      Supprimer
  2. bonjour!
    la poste a elle fait son travail? avez vous recu le livre?
    bonne journee
    encore une lecture -conseil "indian creek" de pete fromm tres agreable et enneigé!
    bonne journee
    sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii Sophie et je vous en remercie drôlement! j'avais répondu sur l'article mais ça datait un peu du coup vous n'avez pas du voir. Je vous en remercie vraiment beaucoup, j'ai hâte de le commencer! Est-ce qu'en retour ce livre norvégien vous intéresserait?
      Merci pour ce nouveau conseil je vais le suivre!

      Supprimer
  3. je ne peux m'empêcher de me dire, un peu beaucoup avec jalousie, tant pis, j'avoue, "mon dieu, que j'aimerais cette vie là"!! Je parle du fait de travailler de chez soi ou presque, de pouvoir moduler son emploie du temps et d'avoir Mr à la maison...Bonne chance pour le parking!

    lolabelle

    RépondreSupprimer
  4. Sur la prochaine liste de courses , inscrire : tout plein de boîtes de mouchoirs .
    Je te taquine .
    Mais , comme tes petits patients , je n'aimerais pas que mon orthophoniste me présente du papier toilette pour me moucher ou sécher mes larmes .

    RépondreSupprimer
  5. Quelle complicité ! Tes p'tits loups font plaisir à voir .

    RépondreSupprimer
  6. bonsoir! contente de le savoir bien arrivé! oui cela me ferait bien plaisir mais ne vous sentez pas obligée!!! je n'attendais rien en retour!
    bonne soiree

    RépondreSupprimer
  7. Oh ce pull! Oh ces petits blonds! Ici pas de jardinage encore, il faudrait s'y mettre, non?

    RépondreSupprimer
  8. J'avais trouvé sur Pinterest un très chouette modèle de tablier japonais croisé dans le dos, hyper simple que je me suis cousu en lin bleu, je ne le mets pas si souvent que ça mais j'aime beaucoup le porter!

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com