La journée du 1er fut une journée de parfait augure. Le soir, chuchotant dans ma tête mes merci à tout ce qui m'avait rendue heureuse, la liste semblait ne plus s'arrêter. Déjà, et rien que ce fait là aurait suffit, une grasse matinée. Je suis descendue accueillie par des maman et la bouilloire qui chantait. Je n'avais pas pensé à regarder l'heure mais la radio s'est chargée de m'annoncer la bonne nouvelle... 11h passées! Ecrire plus d'une ligne sur un fait aussi banal c'est peut-être déraisonnable, mais en réfléchissant ça n'était pas arrivé depuis la naissance de Pépin, entre ce que je m'autorise et la vie tout court... Bref, J O I E! La suite ce fut toute la journée parés de nos pyjamas l'élan pour prendre -enfin- ce salon, aidés de nos 2 petits commis. Après la sous-couche il était temps de manger les restes de la veille, en faisant semblant de ne pas remarquer qu'il aurait plutôt été l'heure d'un goûter. 

La soirée de la veille était presque une 1ère fois aussi, un début tous les quatre puis après un petit rab d'histoires, en amoureux. Ce mot un peu dilué dans le quotidien a repris sens, rires et cocktails aidant. Le feu chauffait plus les joues que d'habitude et perdus dans notre forêt je nous sentais agréablement seuls au monde. Maintenant qu'on avait franchi un pas dans l'attirail d'adulte en découvrant qu'on aimait les huitres notre menu était tout trouvé, et des frites maison aussi, "pour nous porter chance"! On a fait de la place pour tous les mots d'habitude ravalés, et d'un coup ça sonnait drôlement dégagé. 

Dans mon cahier (qui est censé s'appeler bullet journal mais je boycotte le concept, rebelle de 2 sous que je suis!) j'ai griffonné 17 bonheurs en 2017, parce que c'est plus inspirant que résolutions.  Dedans on y trouve du terre à terre qui fera malgré l'effet d'un oreiller confortable, des projets de chaussettes enlainées, de pensées à l'effet de caresses, un retour du projet de 52 photos de mes bibous parce que c'est trop gai de les voir grandir et d'en laisser une trace... Si j'osais il y aurait aussi des envies de création de modèle de tricot, et des exercices qui ressembleraient à la poésie... mais la charrue, les boeufs, tout ça... Et en plus de tout ça la promesse de faire la place à une sieste mensuelle, quel challenge! 

Merci pour vos voeux et très belle année!
EnregistrerEnregistrer

11 commentaires:

  1. Moi dans mes 17 bonheurs pour 2017 (bon je n'ai pas fait de liste en vrai mais j'aime l'idée !), il y a un A/R pour le vert de l'Est français.

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui quelle bonne idée d'appeler ça des bonheurs plutôt que des résolutions !!!
    En 2017 , mon grand bonheur sera de retrouver mon poids de 2012 et de me bouger pour arrêter de me ramollir vitesse V comme en ce moment ....je sais ce que j'ai à faire mais ça fait des années que je me dis "allez le mois prochain" .....être adulte c'est aussi arrêter de croire à la baguette magique....arrêter de se plaindre et faire des efforts .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu qu'il fallait voir chaque instant présent comme les gouttes qui forment notre rivière. Que c'est le plaisir et la clarté de chaque instant qui donne la couleur de notre rivière (en quelque sorte) et cette image m'a beaucoup parlée pour essayer de sortir du culte de "demain".
      Et sinon la marche nordique pour se mettre en mouvement c'est drôlement gai!

      Supprimer
  3. J'aime bien l'idée de noter 17 bonheurs pour 2017 .
    Mais rien que 4 ou 5 , ce sera déjà pas mal du tout .

    RépondreSupprimer
  4. C'était génial ce projet des 52 photos, je me rappelle encore très bien de certaines photos de Pépin. Il a bien grandi ce petit bonhomme !
    En ce qui concerne le bullet journal, je teste depuis l'année dernière et j'aime bien. Le risque, c'est de passer plus de temps à s'organiser (et à dessiner des bidules) plutôt qu'à faire les choses mais bon. Je suis tellement séduite par le concept que je pense passer au classeur Filofax à personnaliser plutôt que de racheter un agenda...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mien est sans dessin, des petites cases à cocher, des listes, et un grand index... je l'emmène partout, avec l'agenda pro, le perso et maintenant ça.. chargée je suis!

      Supprimer
  5. Le bullet journal ! Qu'est-ce-que c'est que ça ?
    Je viens de faire des recherches , ça m'a plutôt agacée et j'ai très vite arrêté de lire .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon dieu oui tous les blogs/youtube etc qui y sont consacrés sont plutôt effrayants! Moi je me contente de l'aspect journal avec un index en gros, et je trouve ça chouette!

      Supprimer
  6. Un paragraphe entier sur la grasse mat c'est tout à fait mérité! Surtout si tu ne l'avais pas croisée depuis deux ans ;)

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com