Un monsieur est venu et est monté sur le toit, même que l'échelle bougeait drôlement. Je suis allée me cacher à l'intérieur pour faire un café à tout ces hommes là. Quelques heures et bipbipbip plus tard on avait enfin un téléphone fixe et internet dans ce qui devient d'autant plus une maison, du coup. J'ai fêté ça avec un long coup de fil à ma grand-mère et la photo de mes nouvelles lunettes aux copines... On est allé s'inscrire sur ce site des fermiers du coin qui propose un drive une fois par semaine, pas loin, cherché la tête de cet animateur qu'on aime bien, et moi commandé ce livre en français de Jamie pour une amie (je fais du prosélytisme). 

On a fait une marmite de pâtes volantées, comme si on était une grosse famille. Dedans on a mis une fin de boursin et de la sauce au wasabi, celle qui fait faire des grimaces mignonnes mais aussi se lécher les doigts. Pépin a réclamé son lit mais a quand même repris du crumble, et après quelques baisers et aller-retour en haut la maison était tout calme. C'est a cette heure quotidienne et rare qu'on remarque ses bruits à elle, qu'on entend à nouveau le chien ronfloter-respirer, mes aiguilles cliqueter. Depuis hier je tricote une laine fuchsia pour un châle de noël, ça n'est pas agréable ces tricots date-butoir, mais les motifs qui se dessinent si, donc... 

Ma mamie s'est moquée de moi quand je me suis plainte de mes lessives quotidiennes. Elle me raconte ses 3 filles pas propres en même temps, sa lessiveuse à la main, et mon papi qui prône le repassage des couches pour les stériliser... Elle me raconte la bouteille de champagne qu'elle a ouverte pour la défaite de Sarkozy et moi notre inscription sur les listes électorales ici, sans grand enthousiasme. Il faut que je rattrape ces mois dans notre grotte un peu coupés du monde, et à peine raccroché j'avais envie de la rappeler pour lui raconter Pépin et le pot et les grues dans le jardin. La confiture de tomates vertes à l'orange et au citron, aussi. 

Et à nouveau penser à haute voix ici quand ça me chante, je suis contente!
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

7 commentaires:

  1. Et moi je pense à clavier haut :"oh! comme son visage a évolué, quand elle était "jeune fille" il était rond,aujourd'hui,bye bye le baby fat et voilà le visage de femme!"
    Ta cuisine a l'air drôlement jolie!
    Et maintenant côté forme ,ça a l'air d'aller ,non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je ne sais pas, un menton se cache bien quelque part là dedans! c'est peut être les nuits sans sommeil qui creusent!

      Supprimer
  2. Un jour il faudra que tu écrives un livre de cuisine, avec plein d'anecdotes sur Pépin, Odilon et tous les gens qui goûtent avec vous à tes petits plats, un peu comme un grimoire précieux dont on hérite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne crois pas si bien dire! Je mange toutes les semaines mon chou fleur "à la Clémence"... et qu'il est loin cet après midi où nous rêvions de nos maisons au vert! on y est maintenant :) bisous!

      Supprimer
  3. que ça a l'air doux dans ton chez toi :) et puis internet et le téléphone, ah oui, ça y est, !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Je sens beaucoup de légèreté et de rayons de soleil chez toi, (et de l'énergie aussi). C'est beau cette maison qui vit !
    (Nous aussi on a une cuisine noire... aucun regret.)

    RépondreSupprimer
  5. Super gai de lire la petite vie à quatre!

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com