C'est pour ça qu'on trouve que les fleurs sentent bon. Disait une jolie voix à la radio, et je n'avais rien besoin d'entendre d'autre. Les bébés étaient couchés drôlement tôt, parce que la journée avait une tête d'escaliers un peu trop hauts à monter, et que c'est plus agréable de les écouter quand leurs yeux se font petits (même si oui, t'as pas peur qu'il se réveille trop tôt??!). Au four la dernière fournée de cookies aux flocons d'avoine finissait de cuire, pendant qu'il était parti nous chercher de quoi dîner anglais. La vraie vie, c'est sous les dents, aussi. Et pas qu'une liste de choses à faire greffée à la main... On a pourtant l'impression de se laisser saisir l'instant, ce serait comment autrement? Une sensation de vie en lait sur le feu, un peu, et ça picote. Ça se biffe, pourtant, petit à petit. Et entre Pépin ou Odilon savent nous rappeler ce qui compte: une glace, un jeu de ballon entre 2 rayons, un câlins plutôt que ce tuto (toujours pas tout à fait compris comment faire une trémie d'escaliers, bon on verra!). 

Pas encore nuit et déjà au lit, pour suivre le saint mouvement des bébés. Je ne sais plus bien respirer. "Suffoquer" a dit la maman de la patiente devant qui il m'est arrivé un pépin, quand elle a pris de mes nouvelles par message plus tard dans la soirée. Vous vous êtes mises à trembler, puis à suffoquer et vous êtes tombée. I. a eu très peur! Et moi donc... aucun souvenir et le sentiment d'être mal en point beaucoup trop loin de mes garçons. Un petit panneau bien en travers de ma route qui dit tout doux, beaucoup plus doux! Ou quelque chose comme ça, que je n'aurai pas encore tout à fait traduit. 

Dans l'ambulance le pompier (un pompier de calendrier mazette!) me demande: en ce moment vous êtes plutôt stressée, fatiguée? Et si je n'étais pas en train d'être malade dans un haricot en carton (le contrecoup qu'il paraît! Moi je dis c'est la conduite "sportive" pimpon à l'appui!) je rirais! Dans le désordre vous avez: l'ouverture de mon cabinet, mon bébé de 7 mois qui fait ses nuits depuis 1 semaine, ah oui on rénove une maison aussi, mon conjoint démissionne, j'ai des cheveux blanc (ça compte pas?), je fais un régime et il se peut que j'aie sauté quelques repas ces derniers temps (piège horrible que d'avoir goûté au gain de temps que ça représente de remplacer un repas par une poignée de figues sèches -voire une cigarette mais la vous arrêtez de me lire n'est ce pas?!bouh!!-). Et le voir sourir en disant aaaah oui je comprends mieux, bon y aura sûrement pas besoin de scanner alors, je crois que la réponse n'est pas loin! Et encore, je lui avais pas dit qu'on allait acheter notre cuisine chez le suédois le surlendemain. La j'aurai peut être eu d'emblée mon ordonnance de keep-cool tatouée dans le bras. 

Pour de vrai ça m'a un peu chamboulée, de me prendre mes limites comme ça en pleine face. J'avais un peu l'impression que si j'y étais arrivée jusque là, il n'y avait aucune raison pour que ça s'arrête. Je sais un peu mieux demander de l'aide à présent heureusement, et c'est d'ailleurs arrivée la semaine où François est de son côté arrêté pour un corps qui dit "répit, répit!". Mes résultats d'analyse tardent et en attendant j'improvise une prescription de promenades sans but et d'effeuillage de pâquerettes, de recettes doudous et de thé trop chaud. D'heures sans agenda sous les yeux ou dans la tête, même si la vie n'est pas toujours d'accord, les bras eux sont toujours partants pour un câlin. 

18 commentaires:

  1. Ben dis donc ! Il va vraiment falloir que tu trouves un moyen de ralentir un peu le rythme .
    Pas facile , je sais , avec deux très jeunes enfants .
    Si Bébé commence enfin à faire ses nuits , cela devrait commencer à aller mieux pour toi .
    Je te souhaite beaucoup beaucoup de courage .
    Et puis , j'ai envie de te dire : surtout pas de régime . Ton corps a besoin de carburant pour fonctionner . Les kilos finiront par partir tout seuls . ( Pour moi c'est ce qui s'est passé après chaque grossesse ).

    RépondreSupprimer
  2. Piano, piano... c'esr peut être une mauvaise idée de mener tout de front. Effectivement le regime en ce moment, ce n'est peut être pas la bonne idée. Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais promis ça n'est pas des substituts de repas non plus hein! Il y avait une urgence de me retrouver "la dessous", aussi... mais je vais écouter ce coup de trompette qui me dit *doucement*!!

      Supprimer
  3. Prends soin de toi Clémence, on n'est jamais vraiment productifs quand le corps est épuisé. C'est fou ça notre capacité (refus de voir ?) à imaginer que le corps suivra toujours... heureusement qu'il sait aussi nous demander de nous arrêter.
    (Et François démissionne alors ?!).

    RépondreSupprimer
  4. Ooooh comme Odilon ressemble au Chamboulant!!

    RépondreSupprimer
  5. Oh Clémence, j'ai vu ton mail et puis je n'ai pas répondu, la vie qui file, tu sais bien. Et puis lire tout ça, ici... Je m'en veux tellement. Prends soin de toi, de vous. Soufflez! J'ai hâte de te lire plus en forme. (Et puis Sofia a raison: scoop, la démission de ton homme. Ca va?)

    RépondreSupprimer
  6. Mais sinon sérieusement, un vrai pompier de calendrier?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi Oh oui! Peut être bien un peu jeune pour moi 🙈 mais je penserai à lui en leur donnant leurs étrennes! Et il m'a mis dans le camion sur mon brancard d'une main ou presque!!

      Supprimer
  7. Je pense à toi avec toutes ces émotions qui chamboulent et ton corps qui crie ses limites, ça va aller maintenant, puisque tu sais. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que j'aime la sagesse et l'évidence de ton message! Merci, beaucoup beaucoup!

      Supprimer
  8. Tout doucement… C'est quoi cet escalier-montagne ? Take care (tous les deux hein !)
    (Et puis démission ! en vrai, en bonne maîtresse usée, je ne conseillerais plus à personne de se lancer maintenant dans ce métier -mais ça fait vraiment vieille maîtresse aigrie, alors que j'adore mon métier et mes élèves- mais que c'est difficile les premières années, vous n'avez sans doute pas besoin d'être malmenés par l'EN en plus…)
    Bon courage tous les 4 et des bises à la lavande tiens (elle pointe le bout ses brins ces derniers jours)

    RépondreSupprimer
  9. oh tout doux :) surtout pense à toi ! La vie de maman est décidément bien trop remplie quand on travaille... et lever le pied n'est pas si facile ... Doux bisous !

    RépondreSupprimer
  10. Tout doux, tout doux,...
    Je vous embrasse bien fort, prenez soin de vous, l'été arrive !

    RépondreSupprimer
  11. Plein des pensées dans ces moments... pas faciles. Parfois il vaut mieux partir avant d'en arriver à détester ce que l'on fait. Pour avoir suivi le même chemin pro que ton monsieur, je sais à quel point c'est dur. Une franche accolade pour lui et un gros bisous pour toi.

    RépondreSupprimer
  12. Oh bah alors, y a de la houle... enfin j'espère que ça va mieux cette semaine, le soleil aide un peu aussi peut-être ? Ca me fait râler aussi ces défaillances du corps, mais je trouve ça pas mal d'un côté, de savoir que même si on essaie d'en faire trop, à un moment donné ça dit "wow, tout doux, on se calme". Comme un système de protection qui nous avertit avant que ce soit trop grave... Prenez soin de vous, bises !

    RépondreSupprimer
  13. Le corps nous parle,il nous faut l'écouter...éloge de la lenteur.
    "prends soin de ton corps si tu veux que ton âme y habite".
    bien à vous.
    Michelle

    RépondreSupprimer
  14. Courage, oui le corps est plus malin que nous, il nous dit très souvent avant notre cerveau que ça ne va plus;)

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com