Je me suis fait de la bile, ça oui, on peut le dire. Dans mon ventre quelqu'un rageait, grondait même, et c'est peut-être bien ce que moi je n'ose pas dire qui se racontait là. Quelques minutes chez le médecin et c'était fini, quelques minutes seules ou quelqu'un me disait que j'existe, même les bras pas occupés, même assise là à ne rien faire. Ça m'a épuisée, cette semaine de pseudo-gastro, et il nous fallait vraiment une journée de printemps et d'oiseaux qui chantent pour me ré-énergiser un peu... Hier c'est ce que le ciel promettait. Si on avait été raisonnable on serait resté à la maison, l'un préparant ses cours, l'autre ses séances, mais on a eu envie d'aller guetter les jeunes pousses à la maison (l'autre!). La route était jolie, les chats de sortie, et l'herbe réclamera bientôt sa première tonte de l'année... (il nous faudra donc nous équiper, et choisir entre une tondeuse ou un mouton!). 

J'ai regardé mon grand bébé de près, ces derniers jours, vous pensez. Et j'ai eu l'impression de tomber amoureuse une centaine de fois de plus, le voir s'intriguer de tout, être un bébé-chercheur, faire varier les variables, empiler, cacher, frotter, faire rouler (quoi ce légo ne roule pas?!) etc. Les journées aux 10 découvertes à la minute. Et puis un soir, quand je le remerciais pour cette journée si jolie ensemble, ses bras qui se tendent comme dans un rêve et son "maman"! Oui, oui, je suis bien cette chanceuse là, ta maman! C'était bon de l'entendre, et c'est encore meilleur de l'être. Ses petites mains qui veulent faire d'elles-mêmes, les repas qu'il gère sur sa grande chaise, si fier de faire tout seul pendant qu'Odilon goûte les compotes et ses 1ères purées. 

A la radio je savoure le bruit de la terre, j'entends des gens raconter leurs jardins, j'entends Fabrice Luchini délirer avec de beaux mots, et je transmets ce souvenir de bruit de fond en bons mots à mes enfants. Pépin danse sur les jingles, il adore celui de la compagnie des auteurs et moi aussi. On parle salade de pommes de terre et saumon, on oublie de dîner, et avec des blettes on fait un plat indien un peu farfelu. Hier j'ai façonné une énième custard pie pendant que les garçons regardaient le rugby, mais on n'y sent pas la fleur d'oranger que j'ai pourtant laissé infuser longtemps... Je tricote à nouveau, j'ai envie d'enlainer toutes les jeunes pousses que j'ai la chance de connaître.

9 commentaires:

  1. Ce que la société oublie si vite, c'est le rythme propre à chacun, les particularités que nous avons tous : nous ne venons pas d'un moule parfait et identique. Fais-toi confiance dans ce que tu ressens et dans qui il est :)
    Douce fin de we à toi :)

    RépondreSupprimer
  2. Tout vient en son temps... je suis contente de te sentir rassurée. En passant, Joseph prenait bien 6-7 repas par jours à 5 mois (il était toujours allaité).

    RépondreSupprimer
  3. Oh la joie qui revient par ici ! Pas facile de sentir son enfant "mal compris" par les personnes à qui on le confie. Mais vous vous avez bien raison de faire confiance à la joie que vous éprouvez en l'observant: je crois que cette joie là elle ne peut pas vous tromper !

    RépondreSupprimer
  4. Tes mots me parlent ce soir...
    Et puis Lucchini, j'adore Lucchini...
    Un plaisir de l'avoir vu sur scène interpréter "lettre à Robert"...
    Douce soiree

    RépondreSupprimer
  5. De la bile, mais aussi de la laine, et puis des bébés qui s'éveillent... Tout ça me parle, et tu le dis si bien! :)

    RépondreSupprimer
  6. Ah Lucchini, que ce type me fait sourire, rire...!

    RépondreSupprimer
  7. Oh mais quelle belle ambiance...un cocon de douceur pour un tableau de l'amour maternel !
    C'est beau ce que tu transmets à tes petits. Et Fabrice !!!!!! En amoureuse des lettres forcément....je ne peux que l'adorer. C'est un de ces virtuoses qui me bercent avec énergie quand il parle...J'aime sa façon totalement folle et décalée de parler de culture. Un peu de folie en ce monde ça fait du bien. Et pour le reste, retomber amoureuse chaque jour, je connais aussi...Bises

    RépondreSupprimer
  8. hey, hey , très bon anniversaire jolie Clémence !!! tous mes voeux pour ce bel âge...
    Je me permets hein: plein de bises.

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com