Et un troisième gilet pour bébé O. à venir. La photo serait mieux de jour, et porté surtout...! Le baby surprise jacket d'Elizabeth Zimmermann, construit comme un origami et rigolo comme tout à tricoter. Depuis un second est tombé de mes aiguilles, pour Pépin, il ne lui manque plus que les boutons... J'en ferai bien un à François aussi, mais il craint d'avoir l'air "d'un berger" (non mais ces idées!). 

Mini chafouinerie, vite chassée par une tasse de thé à la poire, le colis de micro-trésors n'a peut-être pas produit l'effet que j'escomptais, il a été -seulement- accueilli par un "bien reçu merci" et après j'étais un peu chiffonnée, et sur-chiffonnée de l'être. J'ai essayé de faire un salutaire pas de côté en me disant que ma partie du plaisir ça avait été d'y mettre les mains, et la dessinatrice étant une inconnue, c'était un pari que de viser juste... 

Longue promenade ensemble, avec des pauses sur quelques bancs parce que pfiou-crac-boum dans le bassin. A discuter de et si, et si, et si, pour décider que ce qui se passe en vrai est encore mieux que ce qu'on imaginerait pour rêver. Dans notre boulangerie préférée des éclairs noix de coco-citron vert, grignoté en commençant "Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent". Après avoir fureté du côté de la communication non-violente, ces mots là résonnent justement, même si le style de ces bouquins me fait toujours un peu mal aux yeux. Et un peu le côté "je t'explique la vie", même si c'est peut-être bien des recettes que l'on cherche quand on va vers ces écrits, plutôt qu'un fil de réflexion à dérouler. Je me demande... 

Une nuit de contractions, plutôt fortes, que j'ai pris comme une belle occasion de m'entraîner à tisser la bulle qui me tiendra la main le jour J. Surprise de me rendre compte que ce qui me guidait pendant les contractions de l'accouchement de Pépin ne me parle plus et que ce sont d'autres images, une autre respiration et d'autres pensées qui me guident pendant ces vagues. Entre les séries je m'endors, certaines me réveillent, je regarde l'heure pour me rendre compte si c'est souvent ou pas, lui dit qu'on a encore un peu le temps s'il est d'accord... Je me dis aussi qu'aucun sac n'est prêt, et la couverture pas commencée... Puis les vagues s'apaisent, et je suis toute surprise de me réveiller en me demandant si ça a bien eu lieu, par un Pépin sautillant, gai à souhait de sa grasse matinée du week-end.

8 commentaires:

  1. Baby O. ? Ça veut dire que vous lui avez trouvé un prénom alors :-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Assez vite d'ailleurs, au 1er trimestre! Et depuis j'ai rêvé que je l'écrivais sur les faire part alors ça doit être le bon!!

      Supprimer
  2. hum, un tricot et des contractions, ça sent le bébé qui a envie d'arriver :)
    Ah quels chouettes livres "parler pour que les enfants écoutent..." mais c'est vrai que du coup, je me sens un peu souvent mauvaise élève, ça a l'air si simple, mais quand on porte le poids d'une autre éducation, ce n'est pas si facile d'en faire des automatismes...

    RépondreSupprimer
  3. Oh mais non ce n'est pas possible pour le colis, moi qui voulais te dire combien il me faisait envie ! !
    Et drôle pour la CNV, il y a justement une formation sur Paris ce vendredi soir mais chère chère chère ! Pfiou !

    RépondreSupprimer
  4. O comme Octave?
    O comme Olibrius?
    O comme Orphée
    O comme O le joli bébé , ça c'est sûr !!!

    RépondreSupprimer
  5. Oh oui ! Porté, c'est encore mieux... ;-) Il est tout chou ce p'tit gilet !

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com