37/52


Je rentre dans l'appartement vide, et ça n'est pas arrivé depuis longtemps. J'ai déposé Pépin chez la nounou, pour ne pas la vexer (sic) on s'est entendu sur une journée chez elle par semaine, parce qu'il est heureux de la voir et les copains aussi. Moi je savoure chaque instant de ce congé maternité qui m'offre tout ce temps avec lui, ce bonus, qui me fait vivre ses presque premiers pas, nos ah bon ce sera pas une sieste? tous les deux dans le grand lit, ces matinées à préparer le bouillon pour nos noodles ou nos flancs de carottes-épinards. Une partie de la semaine François est là aussi, un peu plus que les jours où il part loin, fait ses près de 4h de transport aller-retour et vit sa journée de maître. Ce jour où je suis seule, en attendant le rendez-vous chez l'anesthésiste et la séance de préparation, je reprends ce bouquin de yoga qui m'a tant aidé, je relis les témoignages qui m'ont porté pendant ce jour et demi qu'il avait choisi pour passer d'un monde à l'autre. L'accouchement qu'on raconte comme une série de pauses, ces retrouvailles avec le bébé entre chaque contraction. Il a fallu un peu de temps pour que je me dise qu'avec le bébé ce sera notre premier accouchement à tous les deux, que j'imagine quelque chose d'inédit, de forcément inattendu, d'aussi beau même s'il n'y a rien de commun avec ces moments avec Pépin. Bon puis déjà, on a une baignoire maintenant, alors ce sera peut-être même encore plus savoureux (j'espère qu'au moment T François arrivera à m'en sortir pour faire la demi-heure de route qui nous sépare du lieu où l'on est censé accoucher!). 

Un dimanche soir à l'odeur de blanquette, où l'on savoure le grand rab de lecture au lit permis par le fait de se coucher si tôt. La journée sonna tout à fait comme un dimanche, une longue sieste pour Pépin et moi dans l'après-midi, après une promenade sous la pluie et un chocolat chaud/café en terrasse malgré tout, à regarder les chiens et la sortie de la messe en semant des miettes de pain. Tout décalé, c'est à 17h qu'il a mangé son premier vrai repas, on s'est dit que ça ferait une ligne de plus dans le cahier des parents indignes qu'on semble parfois remplir, surtout aux yeux des autres quand on le laisse jouer avec une fourchette ou transvaser les croquettes du chien dans la gamelle d'eau (très pénible à ramasser après, oui!). 

Puis c'est lundi, très très tôt même si par la fenêtre on peut communier avec quelques travailleurs déjà dans leurs voitures. Je n'imagine jamais qu'ils finissent peut-être leurs journées, lundi c'est forcément le commencement, la page blanche qui mérite une très belle encre. Il part pour attraper son train et au ralenti, exprès, je petit-déjeune. Le thé aux amandes, c'en sera la dernière théière, le beurre, le miel, comme tout le temps en ce moment. L'agenda ouvert je regarde et retiens les points qui parsèment la semaine. L'acupuncture, le rendez-vous à la banque, le vélo à aller chercher... et la liste off, les petits plaisirs à parsemer obligatoirement: ce tricot dont il faut raccourcir les manches, une nouvelle souris à envoyer, cette trifle à essayer, le 1er week-end à la maison à préparer, les graines à compiler pour nos semences d'automne. Si j'osais j'y rajouterai refricoter avec la machine à coudre, ce petit garçon n'a pas grand chose à se mettre et j'ai une caisse pleine de tissus... Il reste bien une ligne pour ça aussi. 

14 commentaires:

  1. C'est bien d'avoir une journée seule, dans quelques semaines ce sera terminé.
    Et puis pour Pépin, c'est important qu'il ne se coupe pas de sa nounou car il y reviendra un jour ou l'autre plus souvent.
    Bonne semaine,
    Carole

    RépondreSupprimer
  2. Je passe par là,assidument mais je n'ose pas commenter car chaque fois la même phrase me passe instantanément par la tête:"mais qu'il est beau cet enfant"!!! alors, pas peur de me répéter, je n'écris rien...
    Profitez bien de cette parenthèse enchantée avec ce bébé dehors et l'autre dedans :-)

    lolabelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu peux, il lui plaira de l'entendre plein de fois ; )))

      Supprimer
  3. Pour un enfant de parents indignes, je trouve qu'il a l'air tout à fait heureux et bien portant..... vous n'êtes pas assez indignes à mon avis :)))

    RépondreSupprimer
  4. oh oh j'adore ta façon de nous dire que tu aimerais bien accoucher dans la baignoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah un jour, un accouchement à domicile... Ici personne ne pratique, on a déjà de la chance que quelques unes puissent avoir accès à un plateau technique!

      Supprimer
  5. Bien d'accord avec les croquettes dans l'eau, très très pénibles à nettoyer et toutes gonflées… mais tellement attirant pour les petites mains...
    Et tu aurais un petit quelque part à nous donner si on a des choses à poster pour une boîte aux lettres campagnarde ?
    Tous mes encouragements aussi pour le vaillant maître d'école, ses prèps et la route, et une bise pour vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahah je vois que tu connais!! je t'écris sur ton mail : ))

      Supprimer
  6. Oh cette bouille ! je trouve que Pépin te ressemble de plus en plus, je me trompe?
    Profites bien des dernieres semaines en têtes à têtes en exterieur avec ce grand bébé, et de l'intérieur avec le petit.
    Bravo à ton amoureux instituteur!
    Bises à vous
    Anaïs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je ne vois pas, mais on me l'a dit plusieurs fois ces derniers temps! Je trouve qu'il a "sa" tête maintenant, c'est rigolo!
      Je suis contente de ton coucou, sans IG je n'ai plus de tes nouvelles...!

      Supprimer
  7. Coucou ! Je suis très intéressée à la référence de ton livre de yoga ! Je suis un cours qui m'aide beaucoup, mais je n'ai pas encore trouvé de bouquin qui me parle... En fait, c'est la naissance est prévue pour quand ? Je me retrouve beaucoup dans tes descriptions de fin de grossesse, sauf que je travaille encore... Moi, c'est prévu pour fin octobre et si tout va bien ce sera dans la même maison de naissance où est né mon premier. Isaline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello! ce sont ceux de Martine Texier, "l'attente sacrée" et "accouchement, naissance, un chemin initiatique", ils m'ont beaucoup porté et je pense que ce sera à nouveau le cas cette fois-ci! Tu as de la chance de pouvoir pratique au sein d'un cours! C'est officiellement fin octobre aussi, on verra bien! Je t'admire de continuer à travailler, j'avoue que je suis très soulagée d'être en congé... Ce sera aussi au même endroit, malheureusement pas encore de maison de naissance ici (en avril prochain, ce sera pour le 3ème!), mais en accompagnement global avec notre sage-femme et en plateau technique, donc quand même hors des circuits médicalisés qui font un peu peur ici... A bientôt!

      Supprimer
    2. Merci pour les références ! Oui j'ai de la chance de suivre un cours, la maison de naissance propose plein de cours autour de la grossesse, de la naissance et des enfants, c'est vraiment super ! C'est pas évident de continuer de travailler... je suis bien fatiguée et j'ai de la peine à me concentrer. Mais je travaille à l'Université et dois terminer un article avant l'accouchement... A bientôt ! Isaline

      Supprimer
  8. Ouhh ! Tout plein de préparatifs alors !
    Qu'ils sont doux ces moments-là...
    Profitez-en bien !

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com