Je retourne à la piscine, plonger avec d'autres gros ventres, les heures volées du lundi soir. Dans mon état, on devient vite accro au sentiment de légèreté et à l'absence temporaire de gravité. Le bébé dedans se tait une fois tous les deux immergés dans l'eau, lui qui aime tellement pirouetter sans relâche. 

J'ai commencé un nouveau pull, pour les bébés, en 2 ans. La couleur c'est châtaigne, et j'ai choisi le modèle parce que le bébé qui le portait est l'adorabilité faite bébé. À la piscine à nouveau le lendemain, avec François, d'un coup il me pousse du coude: regarde, mais regarde! Il est pas trop mignon ce bébé? Deux grands-mères à yoyoter sur les joues roses et les yeux bleus, et Pépin de nous manquer follement d'un coup. Tu crois qu'il a bu tout son biberon? Il doit dormir maintenant... Il a mangé son premier couscous, regardé ses premiers éclairs. Et toujours, toujours, ce sentiment d'être si privilégiés d'être à côté de lui pour lui proposer le côté moelleux des choses. 

Je prépare la visite avec un artisan à la maison demain, les cheveux enroulés dans une serviette, du henné châtaigne (à nouveau!) en train de poser. Je ne sais pas comment font les gens habituellement, moi ma facon c'est de rédiger cette feuille de route: Cuisine- plafond (?), ouverture de la fenêtre, chambre 1- désinstaller la salle de bain, casser la cloison la séparant de la chambre... J'ai dessiné le plan de la salle de bain à créer à l'étage, écumé moult forums qui parlent de cuves de récupération des eaux de pluie et matérialisé diverses tailles de velux pour tenter de me rendre compte si ceux qui font 134cm*140cm seraient trop grands. On joue à deviner combien tout cela pourrait coûter et pour l'instant ça nous fait encore rire. 

La salade de haricots verts et le coulis de tomate à l'ail sont prêts, il reste du gâteau au chocolat, on errera en quête d'un nouvel endroit à pique-nique, ce qui semble près de devenir notre nouveau jeu de piste pour les week-ends à venir... Dehors ça sent la paëlla (ou les pommes de terre sautées tu ne trouves pas?) et sur le balcon la cannelle et le basilic, mélange destiné à inciter les fourmis à se trouver un autre lieu de villégiature. Il fait enfin frais, ce qui nous rappelle qu'un jour ce sera l'automne à nouveau, et que nos bras seront chargés de bébé... Quelle joie! 

4 commentaires:

  1. Bon courage avec les travaux et surtout les artisans. Pour notre maison, il a été difficile de trouver un artisan respectueux, non fumeur et qui travaille bien.
    Le gâteau au chocolat dans la petite assiette à dessert a l'air très bon !
    Bon week-end, Carole

    RépondreSupprimer
  2. C'est très souriant par ici, en ce moment ! Et ce Pépin-joli est à croquer, comme d'hab' ! Bises

    RépondreSupprimer
  3. je regarde régulièrement et gentiment ce blog, ou ces pensées recoupent souvent les miennes sans que je n'ose me l'avouer. C'est bien de retrouver un peu de soi en l'autre...

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com