Maintenant ça résonne quand on chante ou que le bébé trouve que tel ou tel jouet est un peu trop loin, après deux jours à descendre et monter les 46 marches de notre appartement actuel, puis à nouveau les 17 de celui qu'on occupera le week-end prochain. Dans ces marches justement un coup fil que je n'espérais plus vraiment, alors qu'une tour de boîtes me cache la vue, vite ne pas toutes les faire tomber et trouver un moyen de décrocher. Bon on a du batailler, mais ils ont fini par dire oui! Pas de contre-contre-proposition qui aurait rendu tout cela pas très gai et un peu glauque, dans les bois nous irons! J'ai hâte des virées le week-end avant même d'avoir les clés, pour la montrer aux copains, des tours dans le chantier, et un jour pas si lointain j'espère, des après-midi les mains dans les herbes entourée de bébés aux genoux rouges. Puis c'est aussi se dire qu'on se donnera la main longtemps, on est un peu pudique ou bête pour se le faire remarquer, mais je crois qu'on y pense tous les deux. (Ceux qui font deux bébés en un an et qui auraient besoin de preuves supplémentaires!) 

Dimanche matin dans cet endroit qui n'est plus le nôtre, avec toutes les cerises qu'on nous a apporté je fais de la compote, et un gâteau cerises-amandes. On mange comme des sans-dents, pour le plaisir de partager le même repas. La cuisine est plus blanche, on vit quelques jours de minimalisme et c'est certain qu'on étouffera quand on retrouvera notre fanfreluches. Beaucoup de sacs ont été descendus avec un post-it qui disait "servez vous!", d'autres sont en attente que je trouve l'enthousiasme d'aller à la friperie. 

Charme des jours aux doigts rouges et aux jambes fourbues, le frigo est encore là mais il est vide, avec la femme de papa on mange des calamars et du kouign aman achetés dans le magasin de surgelés du coin. Mince on n'a plus qu'une chaise! Tant pis le canapé est encore là et on y tient tous... Pépin fait un peu de rab chez la nounou et comme c'est agréable de voir qu'ils semblent tous les deux contents de ce bonus. Fin de journée la pluie n'est plus là et on a envie d'un peu de comme d'habitude, on part chez un copain et au bout de quelques rues un pincement au coeur et comme l'impression de mille points de côté, tu peux reprendre Pépin? Trois sur le même dos, c'est peut-être beaucoup. Il faudrait penser à une poussette peut-être, pour continuer à aller ensemble au travail et chez la nounou à pieds, et on nous dira ah c'est pas trop tôt! Ou essayer de le porter dans le dos mais alors comment caresser ses cheveux du bout des lèvres? 

7 commentaires:

  1. Hey!!!! Prends soin de ton dos, hein, il va encore te servir longtemps !!?

    RépondreSupprimer
  2. Super pour la maison verte!!! :-) Et du repos aussi, ce n'est pas rien d'avoir deux bébés en un an! (Pour le couple et pour le corps!!) Des bises. Anaïs

    RépondreSupprimer
  3. Oh que je me réjouis, j'entends les sons des marches dans tes mots, la saveur des cerises et le moelleux du canapé-serré...

    RépondreSupprimer
  4. De bonnes nouvelles, des projets et on prend soin de soi !!! Carole

    RépondreSupprimer
  5. mais que c'est bon de lire tout ce bonheur ! Et la maison verte, youhou :))))))

    RépondreSupprimer
  6. la maison ! la maison !
    le clafoutis un de mes gâteaux préférés. il manque cependant un léger nuage de crème fraiche vanillée avec (on est puriste du clafoutis ou on l'est pas !!! )

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com