24/52





Mille petits faits qui jalonnent et émaillent l'existence. Le merveilleux scroutchscroutch d'un sac en plastique (double bouh les parents!), les betteraves qu'il découvre avec ravissement et les joues roses pendant quelques temps après! Première fois au parc, et des fraises, encore, encore, encore!

Alors que je me faisais dépasser allégrement dans les escaliers qui mènent à notre 2ème étage, une pensée encourageante est venue, tu te rends compte qu'il ne nous reste plus qu'un dimanche soir en plus de celui-ci ici? Et quelques cartons de suivre, une fois Pépin endormi, plein de sa journée de soleil et de gigotements. Nous avons improvisé des lasagnes alors qu'à plus de 21h la faim s'est rappelée à nous. Peu importe le flacon, ça on pourra toujours faire, la cuisine à quatre mains, fermer les yeux sur le bazar environnant et caresser le chien qui nous suit toujours à la trace du bout des pieds.

Lundi matin, rendez-vous oublié par une jeune fille et pour une fois je ne traverse pas tout l'établissement pour aller lui rappeler. Tant pis, pour elle et peut-être pour moi, car ça n'est jamais agréable de laisser un peu de sa conscience professionnelle s'effriter un peu. Rôde encore trop près cette discussion avec un collègue, qui m'apprenait que j'étais vraiment la plus grande bonne poire de l'équipe paramédicale et me quittait en me disant Pense à toi maintenant! Lundi matin, portes de placards toujours pas réparées et ordinateur inallumable, qu'un peu à fleur de peau je prends comme d'autres signes de manque de reconnaissance. La journée de travail est pourtant courte et vite nous sommes à la maison, lui dans son vichy rose à nous regarder remplir des sacs, tenter par tous les moyens de se rendre plus légers. 

Les semaines à venir sont faites de mains tendues, certainement d'un coup de fil de l'agent immobilier (hein, ça va bien finir par arriver non?? Patience, patience...) et d'itinéraire d'été à griffonner. Les vases communicants continuent de communiquer, je suis moins sur internet, quitte les réseaux asociaux les uns après les autres pour m'enraciner un peu plus profondément dans le tangible, derrière un stand un dimanche pour parler de paniers de légumes ou autour d'une table basse chargée en victuailles. Boumboum c'est bien la bande son de ces jours-ci. 

14 commentaires:

  1. C'est délicieux , les poires!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. : ))) là le goût etait un peu acide hum!

      Supprimer
  2. On est toujours la poire de quelqu'un mais aussi la plus formidable pour d'autres !!
    Et ce petit, il a aimé le parc ? Carole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai, merci pour l'aide au décalage de point de vue!
      Oh oui tu as vu ce sourire?

      Supprimer
  3. Je ne me lasse pas de ce joli Tout-Petit, toujours aussi lumineux..
    Bon courage pour les cartons, vous saurez donner vie à ce coin de vert, j'en suis sûr, il semble fait pour vous.. une petite maison où se poser et se ressourcer sur le chemin de l'apaisement que vous semblez avoir entamé..
    Keep going on!
    caroline

    RépondreSupprimer
  4. Il te ressemble drôlement ce petit !

    RépondreSupprimer
  5. Plonger les mains dans la terre et oublier les réseaux sociaux, en fait je ne suis dessus que lorsque je m'ennuie le plus souvent et, bizarrement, du boulot surtout ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je comprends! Moi c'était plutôt dans les temps creux, alors que rêvasser ou prendre le temps de respirer correctement c'est bien aussi!

      Supprimer
  6. Quel trésor ce bel enfant! Dans une poire, y'a plein de petits pépins et le nectar de poire, y'a rien d'meilleur! La tarte bleu des Causses/tranches de conférence, c'est fameux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh il est savoureux ce commentaire! Et la tarte me fait envie! Moi ma marotte c'est le risotto poire gorgonzola.

      Supprimer
  7. Mon dieu mais il grandit tellement vite !!
    (il a bientôt le bac, c'est ça ?)

    S'éloigner d'Internet et des réseaux (a)sociaux... ce sont mes bonnes résolutions de l'été qui s'ouvre aujourd'hui !
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non attends, il faut qu'il maîtrise le quatre pattes voire la marche avant!
      Belle résolution pour des jours légers au soleil, je penserai qu'instagram me manquerait un peu vu l'usage assez soutenu que j'en avais, mais pas du tout à ma (grande et bonne) surprise! Je trouve que finalement ces endroits, malgré le partage et les quelques belles rencontres, c'est aussi beaucoup d'énergie négative et de petits agacements.
      L'été sera bon de toute façon!

      Supprimer
  8. rien n'est meilleur qu'un fond de page avec frangipane dessus et demi poires au sirop posées délicatement sur la frangipane ; au four et hop mangée encore chaude .
    envoie les paitre .
    ta vie de mere de famille sera toujours plus importante que ta vie professionnelle, crois sur paroles toutes celles qui comme moi ont tout sacrifié pour le boulot

    RépondreSupprimer
  9. l'important est ailleurs que sur les réseaux sociaux ;-)

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com