Lundi un peu euphorique, sans raison, parce que pétiller jusque dans les poumons c'est bien agréable. Sauter sur le trottoir du sourire dès le matin, c'est le gage d'une journée qui ne grattera pas. Et son oh vous êtes belle quand je suis sortie de la salle de bain, toute robée que j'étais, n'a rien enlevé à la jolie lumière. En ce moment, on est trois sur le chemin le matin, jusqu'au bout. Dans la côte je lui dis toujours mais ralentis! Voire pousse-moi!, mais seulement quelques mètres, hein, je garde un peu d'honneur. La purée de potimarron au kiri et la purée de poire-petit suisse étaient dans le sac, glinggling, et au bout de la rue le bébé s'était déjà rendormi. 

Lundi-reste de la semaine en tête, demain la copine et sa boulette du même âge que Pépin, et des petits bonheurs à glaner à droite à gauche. Il faudrait ranger un peu, non? J'aime les grands du lundi matin, le petit défi de trouver une façon de les mobiliser, de développer un peu leurs réponses monosyllabiques. Ça joue bien hein Clémence, je fais travailler mes neurones hein? et je ris jaune face à ce R. encore en train de peiner pour nous distribuer 6 cartes chacun. Enfin c'est mon papa qui dit ça des fois. Ah le droit à une parole propre... 

Petits cris de joie qui m'accueillent quand je viens le rechercher, non mais comment se remet-on de ça? Le retour à deux, vite il dodeline pendant que je chante. Toujours une mélodie qui traîne, je ne sais pas d'où ça me vient, je n'ai pas de souvenirs de ces sons là. Mais pendant les petites toilettes de chat, les repas, les promenades, ça nous accompagne. Après un goûter à deux cuillères, pendant qu'il gazouille-pré sieste je mets les mains dans la farine,  le replay des Pieds sur terre d'aujourd'hui dans les oreilles. Une tarte au sirop d'érable, aussi douce que le moment qui l'accompagnera promet de l'être. Et entendre oh ça sent bon! quand la porte s'ouvre, c'est un cliché de bonheur qui me sied bien. Et avec les chutes de pâte, pour demain matin, une tarte aux pommes avec autant de cannelle que je le réclamais petite. 

La tarte au sirop d'érable

Une pâte, j'ai fait une fois sablée et cette fois brisée 
Le même poids de beurre fondu et de sirop d'érable (125g pour moi)
Un peu moins de sucre complet
2 oeufs
2 cuillerées à soupe de farine

et hop! 

2 commentaires:

  1. Et hop! Une envie de tarte au sirop! Et vivent les mélodies du bonheur, et les cris de joie des retrouvailles!

    RépondreSupprimer
  2. Rhô cette tarte indécente, qui doit si bien accompagner les gazouillis heureux et les exclamations de joliesse !

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com