Je termine enfin la couture de ces chaussons en alpaga couleur lait à la menthe. Une fiction à la radio (Le miroir se brisa, d'Agatha Christie), du soleil par la fenêtre, un chien ronflant sur son tapis… Et un bébé chaud dont les cils me chatouillent le cou. Une odeur de cet été, pendant cette grossesse écoutante et tricotante, mais en mieux. 

Tout à l'heure, premier voyage à trois! Quelques heures de train pour retrouver ma ville natale, quelques connaissances, et présenter la maison de son grand-père à ce bébé. Il y aura des chats, plein, et une belle-grand-mère attentionnée pour adoucir le piquant de la situation. Les sacs sont déjà dans l'entrée, j'ai compté plusieurs fois le nombre de bodies et de couches, pas trop stressée mais peut-être quand même un peu. Heureusement il y a sa confiance en la vie légendaire (et en moi, le mignon!), j'essaie d'en prendre une tranche au passage. Toi et tes seins vous serez là, la peau de mouton aussi, rien ne peut arriver! Prend un lange quand même, on ne sait jamais!  C'est vrai que ça n'est pas beaucoup plus compliqué que ça, d'être trois. 

Et tu le portes comme ça toute la journée? Dans son petit lit, hein! Ah oui, il aimerait bien retourner à l'intérieur! Tu verras, tu seras heureuse de retourner travailler! Vous allez vous faire mal au dos à force! Etc. Il faut quelques pierres pour construire le mur qui protégerait mes oreilles et mon coeur-de-maman contre la violence ordinaire, quelques pierres qui sont ces temps à trois, le soir ou le matin, à encourager ses tout nouveaux sourires et ses petits chants d'oiseau. Ces lectures, pendant qu'il tète ou qu'il observe sa maison. Un des boulots de parents tout neufs, c'est peut-être aussi de savoir s'entourer d'étoffes auxquelles on n'est pas allergiques. Quelque chose qui serait doux comme son duvet. Ou comme des chaussons en alpaga.

8 commentaires:

  1. Ah mais porte, porte et savoure ces petits cils qui chatouillent ton cou - que c'est tendre - et continuez ainsi tout en douceur et en ce qui fait que vous êtes vous, tous les deux, tous les trois.

    RépondreSupprimer
  2. Oh oui porte, il sera trop vite temps ou il voudra s'envoler loin de toi;)

    RépondreSupprimer
  3. Moi je veux bien être de l'alpaga pour te/vous protéger. 💛

    RépondreSupprimer
  4. Oh!! Tu as perdu tes joues de bébé... C'est lui qui te les a volées :))

    RépondreSupprimer
  5. Et dans quelques mois tu entendras "on n'aurait jamais pu penser qu'il soit si sociable et autonome vu que tu le gardais tout le temps contre toi" et tu diras "oui oui" comme tu t'entraines à le faire aujourd'hui.
    Il a de la chance ce petit P. d'avoir les meilleurs parents du monde auprès de lui ;)

    RépondreSupprimer
  6. Ah devenir mère c'est aussi apprendre les bienfaits de la "surdité sélective" (ponctuée de quelques "oui oui"...) mais je sais que ce n'est pas toujours simple surtout quand ces mots viennent de ceux dont on attend le plus de la réassurance, de la bienveillance, de la chaleur... bises à vous trois jolie famille :-)

    RépondreSupprimer
  7. J'adore cette photo ... C 'est quoi ton systeme de portage ?

    RépondreSupprimer
  8. ah une maman maternante ! ça gêne toujours aux entournures. Si tu ajoutes l'accouchement à la maison, l'allaitement pendant 16 mois, le cododo et le congé parental, il faut avoir le cuir dur aux remarques. C'est son regard qui donne raison ! Profite bien de ces jolis moments !

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com