Des odeurs de parfum et de thé au litchi. Dans le train, à l'aller, quelqu'un sent la maman. Pas la mienne, je n'aimerais pas de toute façon, mais une qui pourrait de temps en temps s'y substituer. 
À côté de moi on lit Tolstoï ou Stefan Zweig, c'est un dimanche où tout est possible. Qu'est-ce que vous tricotez? Ça tombe bien, je suis de ceux qui engagent la conversation dans les files d'attente. 
Sur le podium des plaisirs, il y aurait sûrement celui d'être attendue sur un quai. On mange rose, vert et brun, très bon, et aussi un chou fraises-fleur d'oranger qui s'il faisait partie des habitudes hebdomadaires, me rendrait certainement la vie plus belle. 
C'est une soupape de simplicité dans la vie trop dense, être à Paris et se sentir tout autant française qu'étrangère, ne pas tant penser que ça aux mots qu'on s'échange parce qu'ils tombent juste de toute façon. 
Quand je repars j'ai d'attentionés paquets dans mon sac à dos et la promesse qu'il y aura tant d'autres fois comme celle-ci qu'on ne saura les compter. 
Quand je rentre, on épluche des pommes de terre et des courgettes, c'est comme ça qu'on se raconte le mieux nos journées. On ne sait pas encore que le lendemain, ça deviendra piquant et salé. 
Je suis tellement proche de la fin de cette épique époque stakhanoviste que ça ne sert presque plus tant que ça de compter les jours. Bientôt très bientôt ça ne sera plus grave que ce soit dur le matin, qu'à midi ce n'est qu'un tiers de ma journée qui est fait, que ma patience est émoussée. 

8 commentaires:

  1. J'aime toujours autant te lire. Tu écris si bien et ça me met dans un état de coton. Très jolies chaussures ;)

    RépondreSupprimer
  2. Quelle jolie table !!!! Très chic, Madame!!

    RépondreSupprimer
  3. "épique époque stakhanoviste", quelles sonorités !! Presque une petite ritournelle malicieuse et pétillante.

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi j'aime vraiment beaucoup te lire !

    RépondreSupprimer
  5. on touche plus terre donc ?
    mais ou vas tu aller te poser ?
    je t embrasse fort en passant par ton nuage
    Emma from SF

    RépondreSupprimer
  6. je découvre ici, c'est doux et si bien écrit, je repasserai avec grand plaisir ***

    RépondreSupprimer
  7. JE VEUX CES CHAUSSURES JAUNES !
    ;)

    RépondreSupprimer
  8. Ces chaussures!! D'où viennent elles ces adorables?

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com