Tellement envie de manger un bol de soupe en lisant Télérama, d'aller me promener dans une forêt qui sentirait la mousse tout juste sèche, de manger jusqu'à plus faim une salade de concombres à la menthe qui me laisserait un goût de frais dans la bouche, même longtemps après. D'avoir encore un peu le droit d'être insouciante, voire de renverser une tasse de thé bien fort sur ma liste de choses à faire. De cesser d'avoir si froid tout le temps, même si c'est peut-être autre chose qui me fait frissonner. 

On me demande à quelle heure je finis, si j'ai des enfants, s'il y'en a pour longtemps, si c'est gratuit, si je suis française ah ça oui on me le demande, comment je m'appelle déjà, qu'est-ce qu'il faut faire encore, si j'habite à st Gilles, si je passe mes vacances à Paris. 

Et un soir, encore un, je rentre et ça sent la graisse d'oie à la maison. Moi j'aime pas trop l'odeur, mais j'aime voir le chantier dans la cuisine, sentir le four chaud, m'y coller et entendre les grésillements dans la poêle. Il m'envoie sous la douche et quand je reviens les assiettes sont prêtes. Tu préfères manger sur le canapé? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com