Trop de thé qui fait se lever la nuit, de ces nuits où chaque minute compte et où il ne faut surtout pas croiser le réveil des yeux, sous peine de ne pas s'endormir d'angoisser de ne pas assez dormir. L'antiproductivité du sommeil.

Il y a un midi où je rentre dans ma semaine folle, et ce midi là je lui annonçais fièrement que j'avais pris mon courage à deux, et presque quatre mains parce qu'il ne le sait pas mais il me fait un peu aussi cet effet là. Un rendez-vous avait été pris, j'allais peut-être me redresser un peu. On est allé se promener avec le chien, pointer du doigt les balcons où sont déjà les decos de Noël, mi-moqueurs mi-envieux (écrit la fille qui a déjà son sapin... Mais il n'est pas encore décoré, on attend un après-midi sablés-christmas carols pour ça). Parce que tout cela avait presque un goût de week-end volé à la semaine on est allé jusqu'à la petite place se prendre un paquet de frites. Celles qu'on ramène à la maison sont encore meilleures que celles mangées la nuit sur un banc, parce que je peux mettre du vinaigre de cidre dessus. Et qu'on a même le droit de boire du thé avec. 

Cet nuit j'ai enfin entrevu un peu de libération dans un de mes rêves. Je giflais une femme qui prenait les traits d'une personne connue, mais qui je crois se trouvait être quelqu'un d'autre, qui m'avait un peu muselée, dit que je n'avais pas le droit, moi, à tout ce à quoi elle était en train d'accéder. 

Un pas, un pas, un pas, même tout petits, ça fait trois pas.

5 commentaires:

  1. Tu avances <3
    Mes nuits aussi sont en pointillés, je compense la fatigue au thé ou café, ce qui m'empêche de dormir... cercle vicieux.

    RépondreSupprimer
  2. Levée à 2h30 hier .... bref, une journée en enfer ... je vois ce que tu veux dire !

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour ce RV, bravo bravo il en faut du courage...
    Courage courage!
    et sans vous connaître toujours des pensées chaleureuses qui s'envolent vers vous.

    RépondreSupprimer
  4. Go on, Clémence. Plein de tendresse vers Bruxelles et la petite maison à courette.

    RépondreSupprimer
  5. Alors là, j'..applaudis .

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com