J'essaie

Le travail jusqu'à l'abrutissement, de celui qui ne se compte pas en heures ni en patients pour ne pas risquer tourner de l'œil 

J'essaie les mailles. Endroit, envers, la métaphore du nœud qui se défait, tout ça. Ça a ses limites mais c'est du plaisir immédiat, donc bon à prendre. 

J'essaie, je m'auto-prescris l'indifférence à la vie qui bat, donc, pour certains. Se faire une raison. Accepter de laisser sa place et de faire coucou aux trains qui passent. Et ce trop vite de toute façon. Le fatum. 
J'essaie. 

Les mars avec que du caramel dedans, ma mère aurait été folle et aurait dit ça donne mal au cœuuuur, avant d'en reprendre un. J'ai trouvé que ça donnait mal au cœur, mais je n'en ai pas repris un.

J'essaie de lui permettre d'avoir une place dans ce fatras. Les bras la nuit, les mots le jour. À partir de quel sanglot se dit-on c'est peine perdue? Et les histoires de chacun sa croix, tout ça. Je ne sais pas combien de temps ça peut durer, combien de temps ça peut d'endurer. 

Il y a ce numéro que je manque de composer tous les jours. Je sais qu'un jour je vais y arriver, et que je me dirai à la première minute où je serai dans le fauteuil que j'y suis bien, face à ce monsieur bienveillant qui me tutoie et que ça ne me choque même pas. Qu'une place quelque part, même si c'est payant et sur rendez-vous, c'est un bout de mon salut.

Mais le soir est toujours le soir. Les nuits toujours remplies d'images douloureuses. Et ces douleurs lancinantes creusent, creusent, creusent. Ça me scinde, fait tomber des morceaux. Je me demande comment je vais me retrouver. Quel sera le moyen et dans quel état je serai. 

7 commentaires:

  1. Clémence ♥
    Je suis certaine que tu vas réussir à le faire ce numéro. Courage, courage. Je pense à toi.

    RépondreSupprimer
  2. Oh! Clémence...comme je suis en peine pour toi....courage , ma si jolie .....

    RépondreSupprimer
  3. Un peu de bossa nova peut-être ...
    <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui quelle bonne idée !!!rumba, bossa, c'est tout à fait ce qu'il faut pour un jour gris dedans et dehors..avec un mojito et des fajitas .Tu es d'accord , Clémence?

      Supprimer
    2. j'aime vos ordonnances!
      merci, merci!

      Supprimer
  4. j'ai les doigts suspendus tant je ne sais trouver les mots pour te consoler...je te sens si fragile en ce moment et je comprends si bien pourquoi...hélas...
    alors je te mets juste ma petite ordonnance: "se faire plaisir tous les jours!!!" et je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com