L'automne, aujourd'hui pour de vrai, à 20h44 précisément me dit mon livre "Vivre à la campagne, 373 secrets et astuces". Je viens certes de m'installer à Bruxelles, mais je me renseigne pour plus tard on ne sait jamais. Et ça peut toujours être utile de savoir dépecer un lapin.

L'automne, le nez qui coule et la gorge-oursin ce matin au réveil. Je crois que c'est ces histoires de s'accointer avec des anglais insensibles au froid cette nuit. L'automne et la collection de courges dont on fait des soupes bien sûr, des risottos à l'épeautre, des gratins (aux pépins de courges que j'ai fait sécher et griller, après m'être résolue à ne pas essayer de faire pousser des courges dans le petit jardin, l'apprentissage de la sagesse ou le travail de toute une vie)... Mais aussi, d'un air un peu plus sceptique, le sien surtout, ce gâteau pâtisson-chocolat. C'est très très bon, moelleux et douillet comme un châle en mohair et le matin j'en fais des mouillettes à tremper dans le thé. C'est à faire en écoutant les pixies avec un chien qui ronflote dans un coin, pendant qu'il étend la lessive. Enfin c'était le contexte ici. 

J'ai trouvé la recette ici via pinterest, et je l'ai un peu modifiée. J'ai mélangé: 

200gr de pâtisson rapé 
220gr de farine 
140gr de sucre roux
80gr de pépites de chocolat noir
2 oeufs
10cl d'huile de noisette
8cl de lait
1/2 c.à.c de bicarbonate 
de la muscade, de la cannelle et un peu de gingembre (odeur de pain d'épices quand le gâteau cuit garantie)

ps: et Downton Abbey qui recommence ce soir sur à la télé british...uhuh vivement demain! 

6 commentaires:

  1. Que du bon là dedans! Ce livre de la campagne me tente bien, il vaut le coup? Et puis cette recette étrange au premier abord, pourquoi pas finalement? (mais le patisson à raper, ça doit pas être facxile, si?)

    RépondreSupprimer
  2. ok bon, il me reste plus qu'à acheter un pâtisson pour satisfaire mon envie maintenant ! T'es alléchante avec tes histoires de châle en mohair douillet et moelleux.
    Si tu veux apprendre à dépecer un lapin, tu serais peut-être intéressée par un livre de cuisine que j'ai, des années 60 (peut-être même 50 ?) et qui explique, dans une recette de canard, quelque chose comme "coupez la tête du canard, plumez-le puis découpez au couteau son anus et arrachez la peau". La recette fait trois lignes (mais vraiment j'te jure !) et il y a ça qui est dit, comme ça, comme si c'était parfaitement banal quoi !

    RépondreSupprimer
  3. Ah me voilà! Ça va? Ça va! Bises et a bien vite ... Tu vas le regarder où ce downton abbey? Cette idée m'enivre de joie

    RépondreSupprimer
  4. Que ça a l'air doux de vivre à tes côtés... (bon, sauf si tu te mets vraiment en tête de dépecer un lapin)

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ces premières notes d'automne. Je trouve que tu te débrouilles bien dans cette nouvelle vie.
    En visitant Bruxelles il y a 2 ans, je me suis dit qu'il devait y faire bon vivre... Baisers et pensées.

    RépondreSupprimer
  6. ma semaine a ete rapide et pleine. Je suis venue prendre de tes nouvelles...et je tombe nez a nez avec une recette de celle que j aime tant lire et te savoir l ecrire.
    Merci merci
    Bises ma jolie
    Emma from San Francisco

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com