Le temps du dimanche


La jouissance de la sensation d'aimer, de se prendre au jeu. 

J'ai fait une sieste si courte que je m'en suis réveillé fatiguée, mais j'avais mis le réveil pour aller voir une amie. Une amie-dame,  avec qui je bois de la verveine. Mais de personne à personne, vraiment. Ce n'est pas une histoire de maman par substitution etc, c'est vraiment une rencontre. 

On est allé voir ses agnelles, qui se sont bien laissé apprivoiser depuis la première fois que je les ai rencontrées. Maintenant quand on arrive dans la pâture elles viennent vers nous en trottinant, comme des petits chiens. L'une d'elle a aussi mangé un morceau de mon pull. Elles ont le ventre comme des petits tonneaux, et même qu'on les dirait pas du tout douces, un peu comme un vieux tapis mité, mais en fait elles sont toutes moelleuses. 

En début de soirée ça a senti presque l'automne, un peu. Septembre en tout cas. Les oiseaux ne racontaient déjà plus les mêmes choses, l'herbe était un peu humide et moi j'avais la chair de poule. Quand je suis repartie, des concombres du jardin et de la menthe dans les bras, j'ai trouvé ma voiture propre comme un sou neuf parce que le papa de la maison m'avait piqué les clés pendant qu'on discutait pour aller me la laver. 

Demain on reprend la route, mais avant il y a d'autres âmes amies à voir. Et aussi un gratin dauphinois, une terrine de courgettes et un soufflé au chocolat à terminer. 

7 commentaires:

  1. Ta tanière elle est là, ma douce, elle est là, dans ces endroits qui te ressemblent où que tu passes. Je reconnaitrais entre mille ta manière d'écrire, ta manière de poser les mots à la suite les uns des autres. Et les rencontres comme celle-là, ce sont des joyaux magiques, hein ? Vivement que je te vois bordel, que je te serre fort, et même pas t'auras à me proposer du thé ou du café. Je ferai la vaisselle pendant que tu tricoteras, on mangera un carrot cake en hommage, et ça ira, je te promets. Love.

    RépondreSupprimer
  2. oh c'est chou, le papa qui lave ta voiture en secret, et la rencontre, et tes shoes sublimes !
    est-ce que toutes tes amies sont fan de carrot cake ? j'en apporterai un la prochaine fois, ou tu viendras le manger chez nous, voilà, avec du thé au chocolat mais pas vraiment du chocolat !

    RépondreSupprimer
  3. Oh quelle bonne surprise, la voiture toute propre ! On te sent entourée de tendresse...

    RépondreSupprimer
  4. Je suis contente de te savoir entourée par de telles personnes.

    RépondreSupprimer
  5. moi un jour qd tu veindras me voir, on boira de la verveine du jardin et tu angers le meilleur gratin daupinois du monde ;-) en attendant je suis si contente de te svoir en train de vivre des moments doux
    Bises et bisettes
    Emma from SF

    RépondreSupprimer
  6. Aaah ! Les revoilà ces photos plongeantes sur une jupe à pois et des ballerines colorées ! Les photos de la légèreté, du bitume ou des pavés foulés. J'aime ces images de toi qui annoncent les pas pour la promenade du chien, les rencontres amicales ou la petite course au coin de la rue et qui sont maintenant celles des pas qui vont arpenter cet endroit à apprivoiser mais qui deviendra vite familier. Je t'embrasse affectueusement.

    RépondreSupprimer
  7. mais l'agnelle ne t'a t'elle pas pris pr sa mère à têter ta laine??????
    c'est bien de faire durer quelque chose d'eux avec leurs amis....

    RépondreSupprimer

et parce que c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'en dire plus: tinoftea@gmail.com